AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ever, Ever After ? [ Cherry - Wolf ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Wolf Lark
Administrateur Gryffondor & Septième Année
Administrateur Gryffondor & Septième Année
avatar

Nombre de messages : 212
Age : 38
Particularité* : Wolf's Scar
Une chose à dire ?* : WUKA Forever
Date d'inscription : 25/11/2007

Feuille de personnage
Rang au sein du forum: Administrateur.
MessageSujet: Ever, Ever After ? [ Cherry - Wolf ]   Lun 11 Fév - 17:58

C’était le grand soir, le soir tant attendu par tant de personnes à Poudlard. Le soir du bal d’Halloween, événement qui faisait jaser plus d’une demoiselle et rêver secrètement plus d’un jeune homme depuis son annonce. Car si les filles étaient moins discrètes, à parler de leurs tenues avec animation dans les couloirs, à rougir dès que LE garçon qui lui plaisait passait dans le secteur, à glousser, à se vernir les ongles, à papoter, à rechuchoter, rerougir … et les garçons dans tout ça ? Oui, les mecs, là, qui faisaient leurs machos blasés, avec l’air de ceux qui n’en ont rien à faire de ces histoires de bal, oui, des trucs pour filles … Et bien en fait, ces mêmes garçons n’étaient pas du tout désintéressés, contrairement à ce qu’ils aimeraient que tout le monde pense. Bien au contraire, l’idée de devoir inviter une fille au Bal (ben oui, sincèrement y aller seul, ça fait vraiment con), et de devoir danser avec elle toute la soirée les émoustillait et les rendait aussi dingues que les filles. Sauf qu’ils ne le montraient pas autant. Pourtant à vrai dire, c’était pour eux un véritable parcours du combattant. Parce qu’il fallait évidemment (sauf exception, on ne vise personne) que ce soit eux qui invitent les demoiselles. C’était une attitude naturelle, de gentleman. Comment cela tout garçon n’était pas gentleman ? Bon, d’accord. C’était une attitude naturelle pour Wolf Lark. Et Wolf Lark, en tout gentleman qu’il était, savait qu’il devait inviter une fille. Ce qu’il avait évidemment fait. Et ce qui, somme toute, n’avait pas été une mince affaire. On pourrait penser que c’était facile, après tout, n’était-il pas passé à deux doigts de la mort au début de l’année ? ce genre de chose plaisait énormément aux demoiselles. A la limite, il n’avait qu’à claquer des doigts, et dix volontaires pour l’accompagner tombaient du ciel. Seulement, lui, il ne voulait pas d’une groupie. Il voulait une jeune fille sensible, avec qui il puisse danser toute la nuit. Une demoiselle élégante. Une jeune femme intelligente, avec de la conversation. Et surtout, une à l’accent texan qui l’interpellait de plus en plus. dont il appréciait de plus en plus la compagnie. Et cette jeune femme, c’était …

[ Flash-Back ]

Cherry ?

Sortie du cours de métamorphose, une pause agréable dans une journée de cours pour tout Gryffondor studieux, c’était à dire en fait pour Wolf Lark, septième année, normalement constitué. Seulement, ce jour-là, il ne s’était pas détendu pour deux sous. Il avait participé mécaniquement au cours, répondant de temps en temps, mais il avait perdu son assiduité pour cette heure-là. parce qu’il essayait de rassembler tout son courage. Ce qui n’était pas chose aisée. Oui, déjà parce qu’il en avait beaucoup, donc tout mettre au même endroit … non, d’accord, je sors. Disons que cela faisait une semaine qu’une affiche annonçant le Bal d’Halloween avait été placardée dans la Salle Commune, une semaine que tout le monde en parlait, et il n’avait toujours pas de cavalière. Et ce n’était pas parce qu’il ne savait pas avec qui il voulait y aller, bien au contraire. C’était justement parce qu’il savait pertinemment avec qui il avait envie d’y aller, mais qu’il n’osait pas aller lui demander. Dingue, non, pour un mec qui ne tressaillait même pas sous la torture tous les soirs. Mais là, c’était différent. Oh, il aurait fait fondre n’importe quelle fille en l’accostant avec son sourire WUKA, mais il ne s’agissait pas de n’importe quelle fille. Il s’agissait de Cherry. Et les choses devenait beaucoup plus compliquées. Surtout maintenant qu’il l’avait interpellé et qu’elle se retournait vers lui, ses grands yeux brillants d’une interrogation muette.

Oui ?

Il fallait qu’il se lance, maintenant, de toute façon il n’avait plus vraiment le choix. Oh, si, bien sûr, il pouvait se défiler en demandant un truc sur les cours. Mais il n’était pas lâche. Et il devait le faire. Replaçant d’un geste nerveux la bandoulière de son sac sur son épaule, il demanda, essayant d’avoir l’air détaché :

Je me demandais … Tu as prévu d’aller avec quelqu’un au Bal d’Halloween ?
Euh … non, personne …

Wolf Lark bénit le ciel. Enfin, juste quelques secondes, le temps de se dire, que c’était bon, elle n’était pas prise. Mais … le plus dur restait à faire. Pas forcément, il avait déjà amorcé le sujet, mais bon. Il enfonça ses mains dans les poches de son pantalon et se lança :

Est-ce que … ça te plairait d’y aller avec moi ?

Il était nul, mais qu’est-ce qu’il était nul ! Gauche, pataud, à côté de la plaque, il faisait peine à voir. Elle allait sûrement lui rire au nez, mais … non, elle sourit, de ce petit sourire qui la caractérisait si bien, comme quand elle connaissait une réponse à une question qu’il ignorait, ou … non, il ne l’avait jamais vu sourire comme ça en fait.

Oui … oui, bien sûr, ça me plairait beaucoup.

Les paumes de ses mains cessèrent soudain d’être moites, et il répondit à son sourire par un autre, grand, franc, sincère, heureux. il en aurait presque hurlé de joie : il l’avait fait.

Alors, disons … un peu avant 20h dans le Hall ? Histoire d’éviter les embouteillages ?

[ Fin du Flash-Back ]


Et oui, même les sex-symbols ont leurs petites faiblesses. Et le fait de s’être donné pour but d’être un parfait gentleman n’enlève rien au jeu corsé de la vie, loin de là. mais il l’avait fait, elle avait accepté, et c’était tout ce qui comptait en fin de compte. Ce qu’il avait tergiversé avant de se décider à lui demander … Cherry, jusqu’à cette année, elle n’avait été ni plus ni moins pour lui qu’une camarade de cours, particulièrement brillante, avec qui il livrait une guerre sans merci mais amicale pour obtenir la première place. Cependant, ce soir-là, quand il s’était retrouvé seul dans la Salle Commune, désespéré, au bout du rouleau, elle était apparue, comme par enchantement, et l’avait très simplement aidé, sans rien demander, sans faire de commentaire. Et depuis, et bien un lien plus fort semblait s’être créé entre les deux jeunes gens. Ils passaient plus de temps ensemble, la plupart du temps en faisant leurs devoirs, mais aussi à l’occasion, le soir, dans la Salle Commune. Et il appréciait de plus en plus la compagnie de la jeune femme. Au point que lorsqu’il avait vu l’annonce du Bal, il avait immédiatement pensé à elle. Bien sûr, Keridwen avait légèrement (beaucoup) fait la tête quand Aidan avait accidentellement balancé que leur louveteau avait la trouille d’inviter une fille au Bal. Il l’adorait, mais quelquefois, il avait vraiment envie de l’étriper. Tiens, d’ailleurs, il était encore en train de glandouiller dans leur dortoir. Il allait être en retard sans doute. Et dire qu’il allait au Bal avec Chance … Wolf secoua la tête, amusé. Une plaisanterie, des paroles en l’air de sa petite sœur qui avaient mal tourné. Il s’amusait à l’avance. Sincèrement, ces deux-là ne pouvaient passer deux secondes dans le périmètre de l’autre sans lui envoyer une vacherie. Cela risquait d’être d’un comique achevé. Après, à savoir lequel gagnerait … Aidan était … aidanesque, mais Chance avait des ressources cachées, et il ne doutait pas qu’elle soit à même de rivaliser avec son meilleur ami. C’était un peu une relation fraternelle, le grand frère chiant et la petite sœur rebelle … Cela lui faisait plaisir, évidemment, étant donné qu’il considérait Aidan comme son frère. Mais tout de même, il faudrait qu’il ne fasse pas trop tourner sa sœur en bourrique, il ne tenait pas vraiment à ce qu’il y ait du sang sur les murs. Il lui en toucherait encore deux mots quand il le verrait dans la Grande Salle.

Pour l’instant, Wolf Artiban Lark se tenait appuyé contre l’un des murs du hall, et regardait les couples se former sous ses yeux. Les filles en robes rougissant alors que leurs cavaliers es commentaient de façon plus ou moins exagérée sur leurs tenues, et ils partaient. C’était … mignon. On en oublierait presque qu’on était à Halloween pour tout dire. Ah, non, la troupe des sangspursenfolie.com venait de débarquer, pas de problème, la fête de l’horreur avait commencé. Il croisa le regard de Sevarth, à qui il grimaça un sourire d’encouragement. Le pauvre, se taper ses cousins toute la soirée … heureusement qu’il avait Typhen, une fille adorable. Ses yeux croisèrent ensuite ceux de Sophie. Une véritable décharge de haine le traversa, et il détourna le regard, impassible. Bien, un problème de réglé : elle ne lui faisait plus aucun effet. Comment avait-il pu ne serait-ce qu’une seconde éprouver quelque chose pour cette … calme, Wolf, calme. Machinalement, il se mit à jouer avec la rose qu’il tenait à la main. A laquelle il lança un regard désabusé. Aa ne faisait pas limite vieux jeu, le coup de la rose ? Dur dur d’être un gentleman, franchement, mais tant pis, il l’avait senti comme ça … et puis c’était lui quoi. Il l’avait choisie blanche, rouge, amour passion aurait sans doute été déplacé. Blanche, amour platonique, semblait plus convenir en fin de compte. Plus, n’est-ce pas, il n’avait pas dit que c’était parfait … Ah, c’était débile, qu’est-ce qu’elle allait faire d’une rose ? Trop tard de toute façon … Il rajusta le nœud papillon, de la même couleur que la rose, s’accordant avec son costume à l’ancienne, dans les tons beige et immaculé, et jeta un coup d’œil à sa montre à gousset. Il était diablement en avance. Oui, cela ne se faisait pas de faire attendre une demoiselle. Nouveau soupir. La vie de gentleman était tellement difficile. Il avait vraiment l’impression d’être vieux jeu au possible.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherry Spaner Turrow
Gryffondor & Septième Année
Gryffondor & Septième Année
avatar

Nombre de messages : 117
Age : 38
Date d'inscription : 03/01/2008

Feuille de personnage
Rang au sein du forum: Elève.
MessageSujet: Re: Ever, Ever After ? [ Cherry - Wolf ]   Mar 8 Juil - 0:25

Dur dur d’être un gentleman ? On voit que c’est pas vous qui avez l’énorme responsabilité d’être la fille dans cette histoire. Vous savez, celle qui doit être élégante, souriante et parfaite en toutes circonstances. Ouais, celle-là même. Un gentleman avait-il eu besoin de passer deux heures à mordre un torchon en se retenant de débiter tous les jurons qu’il connaissait à chaque fois qu’il arrachait une bande de cire de ses jambes ? Un gentleman avait-il dû recommencer sept fois sa coiffure, sans compter le nombre de cheveux perdus en route, pour arriver au résultat escompté ? Un gentleman avait-il dû rester immobile, les doigts écartés, à secouer ses mains dans les airs pendant vingt minutes comme un débile pour que le vernis sèche ? Un gentleman avait-il été obligé de tergiverser pendant dix minutes avant de trouver où il allait mettre sa baguette ? Un gentleman avait-il dû subir l’atroce épreuve du maquillage raté ? Un gentleman avait-il été obligé d’utiliser un sort pour faire tenir ses bas qui soi-disant « tiennent aussi bien qu’avec un coup de Glu Perpétuelle » (© Mme Guipure) parce que ça marchait pas du tout ? Un gentleman avait-il dû s’entraîner pendant trois heures à faire les cent pas dans son dortoir pour réussir à marcher et danser correctement sans que ses talons ne se prennent dans sa robe, ce qui provoquerait une humiliation monumentale (et on ne compte pas les bleus dus aux tentatives ratées) ? Un gentleman finirait-il la soirée avec les pieds en sang tellement ses chaussures lui scieraient les pieds ? Ah, vous voyez, de suite, vous trouvez qu’il a plutôt le beau rôle le gentleman. En tout cas, le moins prise de tête. Et le beaucoup, beaucoup moins douloureux.

Mais il faut avouer que ces longues et épuisantes séances de torture, elles aimaient toutes ça. Oh oui, masochistes, c’est comme ça qu’on peut qualifier les filles. Elles avaient beau se plaindre que c’était douloureux, fatiguant, chiant, injuste, discriminatoire, machiste et tout ce que vous voulez, elles prenaient un plaisir monstre à se pouponner, se faire belle et tout le tintouin qui va avec. Que voulez-vous, c’est le paradoxe de l’être humain. Et plus particulièrement de la gent féminine. Il suffisait d’un bal pour leur faire tourner la tête et oublier leurs problèmes l’espace d’une soirée. Ce qui, concernant Cherry, n’était pas peu dire, croyez-moi. Mais dès qu’elle s’était enfermée dans la salle de bain avec son amie pour se préparer, elle avait fait abstraction de tout ça et la séance soi-disant de torture, mais qui avait plutôt tourné en séance de fou-rire, avait pu commencer. C’était amusant, certes, malgré la prise de tête, mais ç’avait surtout un but. Et le but, ici, c’était de se faire belle. Parce qu’un bal, ça n’était pas qu’une fête où l’on dansait, où l’on sirotait un hydromel et où l’on souriait hypocritement à tout le monde. En tout cas, pas quand on passait la soirée avec Wolf Lark.

Oui, parce qu’aussi incroyable que cela puisse paraître, Wolf Lark avait invité Cherry au bal. Oui oui, lui-même. Le grand, le beau, qui sent bon le sable chaud, l’intelligent Wolf, lui avait demandé d’aller au bal avec lui. A elle. Ce qui signifiait, en toute logique, qu’il l’aimait bien. Quant à savoir ce qu’il pouvait bien lui trouver, ça restait un mystère indéchiffrable. Mais toujours était-il qu’il voulait passer la soirée avec elle. Et évidemment, comme si quelqu'un pouvait en douter, elle avait accepté. Parce que depuis quelques temps, depuis ce soir-là dans la salle commune avec l’essence de tentacules de Murlap en fait, elle avait l’impression que quelque chose les avait rapprochés. Et ce qu’elle ressentait à son égard avait changé... Le lien qui les unissait, qui avait toujours été très mince, une simple camaraderie avec une pointe de compétition, semblait s’être modifié, amplifié, renforcé. Ils passaient plus de temps ensemble, même si ça n’était que pour faire leurs devoirs ou discuter de temps en temps. Ils avaient tissé une véritable amitié... Okay, si on veut être honnête, ça n’était pas exactement de l’amitié au sens strict du terme. Enfin, du moins, elle ne le ressentait pas comme ça. Pour elle, il y avait autre chose, pour l’instant faiblement déterminé, et qu’elle craignait d’être la seule à voir. Après tout, il pouvait très bien l’avoir invitée en toute amitié, sans devoir spécialement ressentir quelque chose pour elle. Il ne fallait surtout pas qu’elle commence à se monter la tête pour quelque chose de purement hypothétique et probablement pas réciproque. Luce était restée très approximative quand elle lui avait demandé son avis sur la question et elle ne savait pas vraiment quoi en penser. Peut-être qu’elle se faisait des idées après tout... Mais franchement, elle avait du mal à y croire.

Il s’était passé pas mal de choses depuis que Wolf l’avait invitée à aller au bal avec lui. Une dizaine de filles, la plupart plus jeunes qu’elle, semblaient avoir décidé de devenir ses meilleures amies, alors qu’elles ne lui avaient pratiquement jamais adressé la parole avant. Ça avait beaucoup fait rire Cherry. Keridwen Van Oord, sa camarade de dortoir, semblait avoir décidé de la fusiller du regard à chaque fois que leurs regards se croisaient. Ça avait beaucoup moins fait rire Cherry. Pour être totalement honnête, elle lui fichait un peu la trouille. Après tout, elle faisait partie des WUKA, on savait de quoi elle était capable... Et puis elle avait remarqué que pas mal de Serpentard lui lançaient des regards mauvais... enfin, un peu plus que d’habitude quoi. Ce qui n’était pas forcément très rassurant. Déjà qu’elle avait droit aux « Sang-de-Bourbe » à chaque coin de couloir sans que personne n’ose protester, elle devait en plus supporter les insultes sur le fait qu’elle allait au bal avec un des étudiants les plus détestés du nouveau régime (groupe ne comptant que deux élèves). Mais elle n’avait pas peur d’eux. Enfin pas trop. Pas assez pour se laisser marcher sur les pieds en tout cas. Elle avait envie d’aller à ce bal avec Wolf, et ça n’était pas une bande de mangemorts miniatures se croyant tout permis qui allait l’en dissuader. Alors elle s’était contentée de les ignorer, et avait simplement profité du fait qu’il l’avait invitée, elle, à aller au bal d’Halloween.

C’était l’heure d’y aller. Elle jeta un dernier coup d’œil à son reflet dans le miroir, tenta un sourire, légèrement crispé, vérifia que sa baguette était bien en place, glissa ses pieds dans ses escarpins, et quitta enfin sa salle de bain. Dans les couloirs, elle croisa quelques couples qui se dirigeaient dans la même direction qu’elle, elle subit quelques insultes de la part de Serpentards railleurs, et arriva enfin devant le grand escalier. Pendant une demi-minute, elle resta en haut de l’escalier, tentant de se concentrer. Ça allait bien se passer. Elle allait descendre rejoindre Wolf, son prince charmant d’un soir, et elle allait passer une excellente soirée en très bonne compagnie. Ils allaient danser, discuter, s’amuser, et peut-être même qu’à la fin... Non, ne pas penser à ça, il ne fallait pas se donner de faux espoirs. Bref. Inspiration, sourire, et elle amorça la descente du grand escalier vers le hall. Son regard survola le hall avant de tomber sur... Lui. Adossé négligemment contre un mur, élégant au possible, dans son costume. Son sourire s’intensifia. Il avait l’air d’attendre depuis un bon moment déjà. Elle descendit les dernières marches et s’avança vers lui, se mordillant la lèvre.

Je suis en retard ?

Elle était pourtant certaine d’être dans les temps. Elle lui adressa un léger sourire d’excuse pour l’avoir fait attendre avant de le détailler. Un beau costume beige, qui se démarquait des autres smokings noirs de croquemorts, un nœud papillon qui lui donnait un air de gentleman, et, dans sa main... une rose. Son regard resta fixé sur la fleur immaculée. Ses joues s’empourprèrent instantanément et elle releva timidement les yeux vers lui.

C’est... c’est pour moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ever, Ever After ? [ Cherry - Wolf ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Team Aura (pv : Red Wolf )
» Rp avec Thunder Wolf ?
» Bienvenue aux Galeries Red Wolf
» Tequila Tequila ! [Téquila Wolf, Rang A, Chasseurs de Primes, Un plan mafieux, réservée]
» Punk Wolf

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts Wiggenweld :: Rez de Chaussée :: Le bal d'Halloween.-
Sauter vers: