AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une soirée particulière à travers un duo particulier ...

Aller en bas 
AuteurMessage
Douglas O'Reilly
Serpentard & Sixième Année
Serpentard & Sixième Année
avatar

Nombre de messages : 61
Particularité* : Sixième Année - Serpentard
Une chose à dire ?* : Prince tu me touches, je te bouffe !
Date d'inscription : 02/01/2008

Feuille de personnage
Rang au sein du forum: Elève.
MessageSujet: Une soirée particulière à travers un duo particulier ...   Mar 12 Fév - 1:09

    Voilà que la soirée du bal était arrivée. Cette soirée tant attendue par chaque étudiant. Pourquoi ? Parceque c'était un moyen de s'amuser, de se détendre, d'oublier le reglement sévère instauré par Rogue - notre adorable nouveau directeur - et puis il est vrai que cela permettait de se sentir réellement libre. Tous les dortoirs, peu importe les maisons, peu importe que vous soyez un garçon ou une demoiselle, tout le monde s'agitait dans sa chambre. Douglas O'Reilly y compris même s'il essayait de montrer un visage calme, serein, détaché de ce bal cruche et niais comme il le decrivait à ses amis qui s'imaginaient dans les bras de leur dulcinée. Le jeune Serpentard avait dans son armoire préparée sa tenue de soirée que sa mère avait commandé depuis les vacances d'été pour pouvoir l'avoir à temps : oui ses parents tenaient beaucoup à ce que leur fils soit le plus beau, le plus élégant de chaque cérémonie y compris les bals. Après une bonne douche chaude, il enfila cette chemise blanche, cette veste noire, ce pantalon cintré noir et ses chaussures italiennes de la même couleur. Il avait un bracelet de fleurs pour sa cavalière de Gryffondor, un joli petit bouquet qui irait à merveilleu au poignet chétif de la demoiselle. Passant une noisette de gel dans ses cheveux, il esperait que ses cheveux tiendraient le coup et glissa ses lunettes larges et noires sur son nez en trompette qui sentait déjà le buffet bien garni du bal.

    L'heure sonna enfin. L'heure tant attendue. Beaucoup étaient déjà descendus pour être en avance, ne pas faire attendre leur cavalière mais lui était en train de s'amuser avec son crapaud tranquillement lorsqu'il se rendit compte qu'il avait déjà un peu de retard. S'emparant de sa baguette, du bracelet de fleurs, il se hata de descendre les escaliers. Se hâter ? Non, il marchait d'un pas fier, triomphant comme s'il gouvernait déjà le monde. Arrivant enfin près de la grande salle, ses narines durent supporter le mélange de parfums feminins qui étaient agressifs. Déjà tout ce monde, ce fond musical, le bal avait déjà commencé depuis quelques minutes ... oups. Il esperait que Lucianna n'avait pas trop attendu, il ne voulait pas se prendre une giffle le jour du bal : pas dès le début du moins. Passant une main sur sa veste de velours comme pour oter de la poussière invisible, il fronca les sourcils, plissa les yeux à la recherche de cette petite tête brune qui lui servait de cavalière. Il s'empara d'un verre de jus de citrouille qu'il but rapidement, une élève de sixième année de Serpentard s'approcha de lui et lui donna un coup de main dans l'épaule en lui disant qu'elle attendait toujours son invitation. Géné ? Non, il esquissa un sourire, haussa les épaules et lui dit qu'il était tombé sous le charme d'une autre damoiselle à la recherche du mâle parfait. Voilà qui était fait surtout qu'il lui avait donné son verre vide en guise de souvenir.

    Avancant d'un pas décidé, le jeune homme essayait de se faufiler entre les groupes d'élèves jusqu'à ce qu'il appercoive sa cavalière. La taille élancée, de magnifique cheveux et une robe qui lui donnait une élégance particulière. Douglas s'approcha d'elle, posa sa main sur son bras alors qu'elle était avec quelqu'unes de ses camarades en train de discuter en attendant leur cavalier. Il lui passa autour du poignet ce bracelet de fleurs qui étaient une tradition moldue anglaise qu'il suivait à la perfection et qui lui évitait de recevoir une beuglante de la part de sa mère. Douglas lui adressa alors un large sourire charmeur et déposa un rapide et furtif baiser sur sa joue en guise de bonsoir. Un délicat parfum lui chatouilla les narines et il était heureux d'avoir une cavalière assez respectable et qui prennait soin d'elle, il se souvenait d'un bal avec une jeune élève complétement accro à la botanique qui puyait les plantes à dix metres... une horreur.


    « - Bonsoir Mademoiselle Lucianna. Escuse moi pour le retard mais j'avais à faire à l'étage mais maintenant je suis tout à toi. Alors comme dans les bals normalement on doit danser et que ca me permettrait de t'éblouir par mes pas de danse, est ce que ca te dirait de danser ? ».

    Douglas lui tendit alors la main d'une manière ô combien élégante tel un gentleman. Oh comme il était charmant. Il n'avait d'yeux que pour elle ou alors il feignait le fait d'avoir d'yeux que pour elle. Avec cet adorable sourire aux lèvres, ce côté adorablement désinvolte, il était charismatique et cela personne ne pouvait le nier. Lucianna avait la chance, l'honneur d'être au bal avec le plus charmant des Serpentard quoique le narrateur est un peu vantard et accro à son personnage ...
    Cette soirée s'annoncait particulière car après tout c'était le premier bal avec Rogue comme " chef d'orchestre " et surtout c'était la première fois que Douglas avait un mauvais pressentiment. Mais bon, il était en charmante compagnie et il esperait également pouvoir croiser Mélussine et lui gacher la soirée. Pourquoi ? Oh et bien parcequ'il aimait la voir énerver, voir cette veine palpiter sur sa tempe et ses yeux se noircir : elle était si marrante comme cela.



{ Private }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucianna Enfield
Administrateur Gryffondor & Cinquième Année
Administrateur Gryffondor & Cinquième Année
avatar

Nombre de messages : 52
Particularité* : GRYFFY'Z FIVE
Une chose à dire ?* : Venez, on va faire chier Sophie.
Date d'inscription : 15/12/2007

Feuille de personnage
Rang au sein du forum: Administrateur.
MessageSujet: Re: Une soirée particulière à travers un duo particulier ...   Jeu 14 Fév - 21:40

    Lucianna avait passé le plus clair de son temps ce jour-là à essayer d'être présentable. Tout comme Sophie, elle avait reçu une quantité déraisonnable de robes de grands couturiers ... Elle avait de quoi choisir, et rien que pour ça, elle ne crachait pas sur sa naissance. Depuis sa plus tendre enfance elle aimait avoir ce qu'elle voulait. Passons. Elle avait consacré sa journée à essayer d'être la plus belle du bal, tout en sachant pertinemment qu'elle était loin d'être une beauté interplanétaire. Devient-on beau, on sommes-nous beau ? La jeune demoiselle s'était penchée sur la question toute la semaine durant, et allait mettre en pratique durant cette soirée ce qu'elle pensait être juste.

    Tout d'abord, elle envoya bouler toutes les filles de son année afin d'être seule dans le dortoir pour essayer ces sublimes robes envoyées par hibou de la part de sa mère. Et si ce geste avait provoqué des grognements en conséquence, personne n'osa répliquer, de peur que la rouge&or aille se plaindre à qui que ce soit, bien que ses vraies amies savaient très bien qu'elle en était incapable. N'y voyez aucune méchanceté - après tout, elle avait bien laissé Chance aller et venir sans rien dire - mais elle voulait avoir la paix et se voir épargnée de tous les gémissements envieux de ses amies.

    Elle passa le plus clair de son temps à essayer des robes de qualités diverses, n'osant même pas essayer certaines de couleurs trop criardes ou trop vulgaires - pour un peu qu'elle passe pour la trainée de Poudlard - mais avait finalement trouvé le bijou incontestable. Longue et blanche, sobre, pas vulgaire, épousant ses talons, elle était belle dans cette tenue. Elle n'était pas non plus une bombe, mais elle était belle, sympa, élégante. Et, croyez-le ou pas, mais c'était rare de voir une Lucianna si ravie d'être ce qu'elle était.

    Enfin elle laissa la place aux filles dépérissant derrière la porte du dortoir en leur adressant un léger sourire ironique, preuve de la malice dont elle faisait preuve. Qu'est-ce qu'elle aimait les faire chier alors ! C'était son petit plaisir personnel du jour. Elle fonça aussitôt à la grande salle, mais fut retenue au quatrième étage par quelque chose qui se situait cinquième sur la courbe des choses les plus répugnantes que Lucianna connaissait.

    - Alors Miss Enfield ? On va au bal ? A ce que je sache, vous deviez y aller avec moi non ?
    - Ah mais c'était ...
    - Que croyez vous ? Suivez moi !

    Si la situation paraissait comique, Lucianna ne la considérait pas du tout comme telle. Son éternel smile collé aux lèvres s'en alla aussi vite qu'un tube de shampooing confronté aux cheveux de Rogue, et sa démarche d'habitude si gaie correspondait désormais en tout point à une marche d'enterrement. Elle se retrouva au centre de la Grande Salle, aux côtés de Rogue, évitant tout contact physique avec le professeur. Les élèves entraient dans la salle et y allaient de leurs petits commentaires désobligeants qui donnaient d'ici des boutons à la cadette Enfield. Qu'est-ce qu'elle avait fait pour mériter quelque chose pareil ? Et son Douglas, elle faisait comment ? Si il voyait la belle Lucianna au bras du directeur, il aurait tout intérêt à la lâcher et ne plus jamais lui adresser la parole ... Non, il ne fallait pas.

    - Monsieur ... S'il vous plaît ...
    - Et bien ?
    - Puis-je rejoindre mon ... Cavalier ... ?
    - Déguerpissez, et que je vous entende plus prononcer un seul mot sur moi !

    Dieu, toi qui est aux cieux, merci d'avoir envoyé Mr Propre à mon secours ! Elle quitta le vieux grincheux avec une joie qui frisait l'indécence, pour aller rejoindre un groupe d'amies aux voies particulièrement aiguës. Puis, à un moment précis de la conversation - qui portait sur le menu proposé aux élèves qu'elles jugeaient trop copieux - une main inconnue lui passa un bracelet de fleurs ô combien sublime et d'une si bonne intention autour du bras. Elle adressa alors un grand sourire à Douglas, tout en essayant du mieux qu'elle pouvait essayer de cacher sa profonde gêne. Elle savait très bien que c'était une tradition moldue, et rien que voir des regards de mangemorts se retourner vers elle pétrifia la fille d'effroi. Elle essayait de conserver son calme naturel, et fit un baiser sur la joue sans conviction à Douglas. La soirée commençait plutôt mal pour elle, mais à n'en pas douter, la suite serait meilleure. Et si Douglas en imposait de par sa beauté et sa prestance, ses pensées étaient toutes tournées vers une seule et unique chose : la bourde de la couronne de fleur. Si Sophie ou Morgan posaient leur regard sur eux, il n'y avait pas à douter qu'il y aurait deux pendus ce soir.

    - Bonsoir Mademoiselle Lucianna. Excuse moi pour le retard mais j'avais à faire à l'étage mais maintenant je suis tout à toi. Alors comme dans les bals normalement on doit danser et que ça me permettrait de t'éblouir par mes pas de danse, est ce que ca te dirait de danser ?
    - Ouais, en avant, inaugurons les premiers pas de danse ensemble !

    Ce qu'il pouvait être romantique ce Douglas quand même. A n'en pas douter, si il y avait un homme parfait, elle lui aurait donné son nom. Mais cette saleté d'histoire de sang faisait qu'on lui interdisait toute forme de liaison avec ce genre d'anges ... En espérant que la suite de la soirée soit meilleure. Là, ils se rendirent sur la piste de danse et commencèrent à bouger sur le rythme d'un slow horriblement mal choisi pour une première danse. Mais bon, il faut faire avec ce qu'on a.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Douglas O'Reilly
Serpentard & Sixième Année
Serpentard & Sixième Année
avatar

Nombre de messages : 61
Particularité* : Sixième Année - Serpentard
Une chose à dire ?* : Prince tu me touches, je te bouffe !
Date d'inscription : 02/01/2008

Feuille de personnage
Rang au sein du forum: Elève.
MessageSujet: Re: Une soirée particulière à travers un duo particulier ...   Ven 15 Fév - 12:41

    Le bal était arrivé plus vite que prévu certes mais apparemment tout le monde avait eut le temps de se préparer, tous les élèves étaient magnifiques enfin quelques un faisaient peur au jeune homme qui se demandait comment pouvait-on oser sortir avec un visage comme le leur. Comment cela ? Il était cruel, non ce n’était pas vrai, ne dites pas de telles choses. Lorsqu’il eut enfin rejoint la jeune Gryffondor, il remarqua tout de suite sa gêne à se retrouver face à une tradition moldue. Elle ne savait pas comment réagir et surtout elle avait tellement peur du regard d’autrui. C’est ce qui amusait le plus Douglas : lui n’avait pas honte de ses origines moldues, les revendiquait même avec un large sourire amusé surtout en compagnie de son camarade Seth avec qui il partageait les mêmes ambitions. Alors qu’elle, elle était paniquée à l’idée que les membres de sa famille la regardaient. Douglas était quant à lui plus que serein malgré les regards qui se posèrent sur eux, après tout, il était habitué à ce qu’on le regarde et il était plutôt charmant dans son costume peut-être qu’il était tellement charismatique que tous les regards se posaient sur lui … possible. C’est alors qu’elle lui déposa un baiser sur la joue et qu’il en fut plus que gêné, non pas que cela le dérangeait mais il n’appréciait pas trop ce genre de marques de tendresse : cela le gênait horriblement car lui était franc, et plutôt direct il faut l’avouer. Douglas se contenta alors de lui adresser un large sourire en hochant tranquillement la tête comme pour lui faire comprendre qu’elle était magnifique dans cette tenue.

    C’est alors qu’elle répondit favorablement à sa demande de danse. Déjà quelques élèves se hâtaient sur la piste de danse avec un sourire ravageur sur les lèvres, tous étaient pressés de pouvoir passer une bonne soirée comme quoi Douglas n’avait pas été le seul à avoir cette idée. Souriant, serein, il prit alors la main fine et délicate de la jeune élève pour la mener avec lui au milieu de la grande salle et enfin pouvoir montrer que les cours de danse avec sa mère n’avaient pas été une mauvaise idée. Il se souvint encore de sa mère lui hurlant dessus en lui demandant de mieux se tenir droit, de ne pas regarder ses bras et d’être vraiment un gentleman. Il se souvint encore de son sourire lorsqu’il était plus que maladroit mais au fil du temps, il devenait un réel professionnel de la danse, cela on ne pouvait le nier. La musique qui résonnait désormais dans la salle était pitoyable certes, il avait toujours préféré les groupes moldus aux groupes de musiques sorciers mais bon il n’allait tout de même pas s’en plaindre surtout devant tous ces sorciers peu respectables. Il s’approcha alors d’elle et passa ses mains autour de sa taille plutôt fine. Le jeune homme lui adressa un sourire et se mit alors à danser avec elle avec une élégance telle qu’il se doutait que quelques personnes les regardaient. Le jeune homme trouvait qu’il formait un excellent couple avec la jeune fille dommage que sa famille était ceux qu’il haïssait juste parce qu’ils avaient plus d’importance et de pouvoir que lui à Poudlard. Il les jalousait et aurait tellement apprécié faire partie de leur clan.


    « - Tu n’imagines pas un seul instant le nombre d’heures d’entraînement passées pour pouvoir ne pas te marcher sur les pieds … »

    Lui dit-il au creux de l’oreille.
    Les notes de la musique résonnaient dans la pièce et chaque couple se laissait porter par celle-ci, tout le monde se trouvait comme sur un navire en pleine tempête. Ils se laissaient bousculer par les notes plus fortes, ils se laissaient aller par les moments doux et sereins. Douglas quant à lui se rapprocha davantage de la jeune femme et put alors sentir son délicat parfum qui était pour une fois doux : il avait été traumatisé par le parfum de quelques élèves de sa maison qui étaient plus que forts et lui donnaient même des vertiges quand elles s’approchaient de lui. Un sourire à cette pensée, il continua alors de danser avec la jeune fille qui allait certainement devenir folle amoureuse de lui, de ses idées, de ses valeurs, de ses talents de danseur et surtout de sa délicate douceur avec elle.

    Douglas avait toujours ce sourire au bord des lèvres lorsqu'il regarda la jeune femme dans les yeux, son regard sombre et pourtant si pénetrant se plongea dans celui de la jeune femme qui ne savait pas vraiment comment elle devait interpréter ce regard. Là était toujours le problème avec Douglas : on ne savait jamais comment le voir, comment le considérer. Oh et pour une fois, il n 'avait pas mis ses lourdes et épaisses lunettes noires : elles étaient certes dans une poche de son smoking mais il ne les avait pas mise car la remarque d'Izabella à ce sujet l'avait un peu vexé il faut l'avouer ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une soirée particulière à travers un duo particulier ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une soirée particulière à travers un duo particulier ...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Début de soirée en milieu hostile ...
» Prix du petrole a travers le temps
» Une soirée à l'auberge (libre)
» Fin de Soirée improvisée Sophie /Virginie
» 2eme soirée "So glam" [ ouvert a tous ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts Wiggenweld :: Rez de Chaussée :: Le bal d'Halloween.-
Sauter vers: