AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Julie Harper ~

Aller en bas 
AuteurMessage
Julie Harper

avatar

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 26/03/2008

Feuille de personnage
Rang au sein du forum: Elève.

MessageSujet: Julie Harper ~   Mer 26 Mar - 23:35

Julie
Harper


MusicPlaylist



III Année
Serdaigle
Sang pur

    'Julie Harper. Fille de Juliet Stone et Charles Harper.'

    Anne Paxton se moucha bruyamment et regarda Mary Smith d'un regard pitoyable, tandis Jane Paxton, la soeur du 'coeur d'artichaud' disait d'un ton ferme :

    'C'est exact, Madame Smith. Nous n'avons pas les moyens de garder Julie. Nous ne sommes que des amies de Juliet.

    Non, Jane Paxton avait bel et bien un coeur. Cependant, elle savait garder ses émotions pour elle d'une façon remarquable. Elle avait versé des litres et des litres de larmes, le soir précédent, à la mort de Juliet. Mais le lendemain, pas l'ombre d'une goutte au coin de son oeil. Pourtant, elle avait l'impréssion que son coeur était déchiré. Si vous avez déjà perdu un être cher, vous connaissez ce sentiment de déchirement. L'impréssion que la vie ne tient qu'à un fil de la taille d'un cheveu. L'impréssion que cette personne ne devait pas mourir. N'avez-vous pas déjà essayé d'imaginer que la vie est un cauchemar et que vous vous réveillerez bientôt ? Si oui, alors vous pouvez imaginer l'état d'âme de Jane Paxton.

    Anne se moucha encore une fois. Sa soeur et Juliet avaient été les meilleures amies qu'elle n'avait jamais eu. À présent, il ne restait que Jane, qui s'avérait être la seule famille qu'elle avait au monde. Et cette petite, Julie. Juliet n'avait pas survécu assez longtemps pour faire savoir aux autres le nom qu'elle voulait donner à sa fille. On avait donc trouvé un nom similaire à celui de sa mère. Miss Paxton Junior ( ou coeur d'artichaud, si vous préféréz) trouva cela encore plus triste. Ceci fut suivi d'un bruit déplaisant et bruyant. Si la situation n'avait pas été aussi tragique, Jane aurait lancé quelque chose d'ironique concernant les manières de sa soeur. Malheureusement, c'était une situation très peu joviale.


    'D'accord, la mère est morte peu après la naissance de la fille, mais le père ?

    Anne émit un gémissement presque inaudible. Jane, avec une voix plus ferme, affirma :

    'Suicide. Peu après la mort de - sa voix perdit toute son assurance - J-Juliet. '

    Le regard de Mary Smith s'adoucit pour quelques secondes, mais la tendresse disparut en quelques simples instants. Cependant, au fond de son coeur, la propriétaire de l'orphelinat se promit de ne jamais plus lancer quelque regard noir qu'il soit à l'autre femme ... Celle dont le nez attirait le regard, tellement il était rouge. Il n'avait même plus l'air de faire partie du visage mince de Miss Stone Junior. ( C'était bien son nom, non ? - Mary vérifia dans les documents placés devant elle, signe du perfectionnisme dont elle prétendait souffrir ... )

    'D'accord. Merci beaucoup à vous, Mesdames. Aurevoir ! '

    ** ° **

    Cours de Français

    'Non, Nora. Tu ne peux pas t'adresser à ta maîtresse de cette façon. Comment dit-on 'Non, merci' en français, Julie ?'

    'Non, merci ! '

    'C'est bien, Miss Harper, c'est bien. Continuez-comme ça ... '

    Même les professeurs avaient un certain respect pour Julie Harper. Elle n'avait que 6 ans, mais elle apprenait l'anglais, le français et les mathématiques qu'on était supposé enseigner aux recrues âgées de 7 ans. Et dans sa classe, elle était déjà la meilleure.

    Julie était orpheline, comme tous les autres enfants qu'elle côtoyait, cependant, elle ne réagissait pas de la même façon. Les autres ne parlaient jamais de leurs parents, ni d'ailleurs du manque et du 'trou' qu'il y avait dans leur vie. Julie, de son côté, ne savait que parler de sa mère et de son père. Elle imaginait leur histoire d'amour et sa vie si elle n'était pas orpheline. La jeune Harper partageait ces rêves avec les autres enfants. Grâce à ses talents liés à la parole et à l'apprentissage, elle sut se faire beaucoup d'amis, qui furent sa seule famille pendant ces dix ans qu'elle passa à l'orphelinat de Miss Smith.

    ** ° **

    Julie était fatiguée. Ses yeux se fermaient contre son gré. Après avoir mangé quelques morceaux de rôti de boeuf ( qui pourtant était son plat préféré ), elle repoussa son assiette, plaça ses ustensiles, parallèles, sur le bord de son ( immense ) assiette et se leva.


    'Merci ! ', murmura-t-elle à l'adresse de la surveillante principale. Ces paroles furent suivies d'une brève inclinaison - la suveillante aimait bien abuser de son pouvoir et demandait à toutes ses élèves de s'incliner à tous les soirs avant de partir.

    Julie replaça sa chaise et adressa un sourire au cuisinier, qui le lui retourna discrètement. Ayant fini son rituel dans la salle à manger, la jeune fille empressa le pas. Elle monta quelques escaliers et se retrouva devant le dortoir D-3, la chambre à coucher qu'elle partageait avec une certaine Becky très bruyante et une autre jeune fille dénommée Antoinette. Arrivée devant la porte, Julie se rappella qu'elle n'avait pas souhaité la bonne nuit au portrait de Mary Smith I - car le pensionnat avait été detenu par plusieurs générations de Mary Smith, mais celle qui plaisait le plus à Julie était Mary Smith La Première. Julie s'était tellement attachée à cette femme ou plutôt à ce tableau qu'elle la saluait au moins trois fois par jour. Personne, à part Julie et le tableau, n'en savait rien.

    Au moment ou elle prononçait le mot 'Bonne ', une voix quelque peu moqueuse se fit entendre derrière notre demoiselle Harper. Non, ce n'était pas Becky ( sa pire ennemie au pensionnat ), mais Mary Smith La Sixième. Confuse, Julie essaya de parler, mais sa langue refusait toute obéissance. Dis lui quelque chose, Julie, voyons explique-toi, tu ne dois pas passer pour une idiote, commandait son cerveau. Cependant, le reste de son corps semblait détaché et totallement autonome.


    ' Julie ... Harper. Puis-je savoir ce que tu fais ? '

    La fille en question essaya d'ouvrir la bouche, mais ses cordes vocales bloquèrent donc ce qui sortit du font de sa gorge ressemblait à un rugissement de dragon en sourdine. La cerise du gâteau. Mary The Sixth s'efforça de cacher un fou rire et continua, avant même que Julie ait eu le temps de tenter de faire usage de sa voix une dernière fois.

    ' En tout cas, je ne suis pas ici pour te faire des remarques sur ton activité fort étrange ... J'ai une lettre pour toi. De la part de ... euuh ... Jane Paxton, oui. Jane Paxton. '

    Cependant, Jane Paxton n'était point la chose qui préoccupait Julie, ni lorsque Mary lui parlait, ni lorsque la directrice lui demanda de la suivre jusqu'à son bureau. La question qui persistait dans l'esprit de la préadolescente était '' Qu'est-ce qui est pire : Mary The Sixth ou Becky ? ''. Lorsque les deux femmes - ou plutôt la femme et l'enfant - arrivèrent dans le bureau gigantesque, Julie avait décidé que Mary The Sixth était la meilleure option. Ou plutôt la moins horrifiante. Pendant le trajet, la directrice n'avait cessé de parler mais à propos de quoi ? Mademoiselle Harper n'en avait aucune idée. ''Ça t'apprendra à être distraite, espèce de Julie idiote'', se reprocha-t-elle, avant de se concentrer sur les paroles de Madame Smith.

    ' ... Jane Paxton viendra te chercher d'ici deux jours. Tu ne reviendras ici qu'au mois de juin prochain. Tu as la chance, ma fille. '

    Julie avait déjà parlait à Jane. Cette dernière lui envoyait souvent des lettres aussi. Cependant, Madame Paxton Junior, la soeur de Jane était bien plus sympathique aux yeux de la petite orpheline. Mais déjà l'idée de sortir du pensionnat - pour une dizaine de mois - excitait énormément Julie et puis voyant la grosseur de l'enveloppe craft qui lui était destinée, elle allait profiter du bonheur de lire quelque chose qui lui était adressé pendant au moins deux heures. En moins de deux minutes, Julie oublia l'incident gênant s'était passé dans les couloirs. Elle bondit jusqu'à son dortoir, se changea rapidement, négligeant sa douche. Julie peigna soigneusement ses cheveux châtains et les attacha en queue de cheval, avant de se mettre au lit et déchirer sa lettre. ...

    ** ° **

    Chère Julie,
    Comment vas tu ? J'espère que tu es heureuse de sortir du pensionnat pour quelques temps. [ ... ] Comme je disais, c'est assez compliqué donc je t'expliquerais tout dès notre rencontre. [ ... ] Je te ranconterai aussi l'histoire de tes parents et ton histoire à toi. Je juge que tu es assez mature pour comprendre que la vie n'est pas toujours facile et j'espère que la déception ne sera pas trop accablante. En conséquence, j'ai aussi une tonne de bonnes nouvelles à t'annoncer [ ... ] Ta vie changera complètement, tu verras [ ... ]


    ** ° **

    Julie était parée d'une robe en soie blanche aux pois noirs et d'une paire de ballerines noires, très chic. Elle se regarda dans la vitrine d'une boutique. Pour la première fois dans sa vie, elle voyait plus qu'une petite fille. Elle voyait une fille qui allait devenir une femme. Une très belle femme, certainement. Ses longs cheveux châtains n'étaient plus ordinaires. Ils scintillaient, ils avaient l'air doux et l'étaient, au toucher. Julie arrêta son regard sur ses longues jambes, minces et quasi-parfaites. Elle parcourut du regard son visage pâle et ses lèvres rouge tulipe, qui contrastaient. Pour la première fois, Julie se dit qu'au fond, elle n'était pas laide. Elle était cependant trop modeste pour avouer qu'elle était belle. Très belle.

    ' Ah, Juliiee ! Non mais regardes toi, déjà une petite femme ! '

    Julie sourit à la remarque de Anne Paxton, même si au fond, elle lui faisait énormémen plaisir. Jane Paxton s'en venait en arrière, avec un petit sac à main et une gigantesque enveloppe. Elle affichait un sourire pincé, mais c'était un sourire et pour Jane Paxton c'était déjà quelque chose.

    ** ° **

    La serveuse et propriétaire du café du coin sourit à la vue des trois clientes qui venaient de pénétrer dans son petit établissement poussiéreux. Deux femmes âgées d'environ quarante ans et une fillette de douze ou treize ans. Toutes simplement, mais bien habillées. Et bavardes. Surtout la plus jeune femme et la fillette. Elles s'assirent sur une table à côté de la fenêtre et commandèrent deux cafés et un chocolat chaud. En servant les boissons, la serveuse entendit un brin de leur conversation, qui la choqua au profond de son âme très catholique.

    ' ... À Poudlard, l'école pour sorciers. Tu t'y plairas sûrement et je suis convaincue que tu as beaucoup de talent et de pouvoirs magiques ! '

    ' Mais ... Si vous êtes des sorcières, n'utilisez-vous pas des sorts ? '

    ' Non. Vois-tu, le monde magique est perturbé, en ce moment. Nous avons décidé de vivre de la façon moldue et d'utiliser la magie seulement en cas d'extrême urgence. '

    ' Waw. C'est passionnant. '

    ' Nous allons aussi allez à Chemin de Traverse, tu verras, on achètera tout ce dont tu auras besoin pour ton année scolaire. Et tu feras connaissance avec quelques personnes intéressantes ... Tu verras, pour une jeune fille comme toi, ce sera une expérience inoubliable ! '

    La serveuse se dépêcha de servir les boissons et évita de penser ou regarder les trois femmes, 'évidemment', elles n'avaient pas toute leur tête.

    ** ° **

    Julie adressa un dernier signe de la main à ses ''tantes''. Le Poudlard Express venait de démarrer. L'aventure de Julie Harper venait de démarrer aussi. Elle sourit à elle-même et partit à la recherche d'un compartiment, qu'elle trouva assez rapidement ...


    #_____ . Année 1

    La première année à Poudlard de Julie se passa plutôt bien. Elle se fit plusieurs amies, toutes à Serdaigle. Une chose la marqua cependant. Elle n'était pas aussi aimée, dans cette grande école. Dans son pensionnat, presque tout le monde l'aimait, voulait être son amie. À Poudlard, elle n'était qu'une élève parmi tant d'autres ...

    #_____ . Année 2

    La deuxième année de Julie se passa bien aussi. Comme toujours, ses résultats étaient excellents, elle ne se permettait jamais au grand jamais de ne pas étudier pour un examen ou un contrôle, ce que ses soi-disantes amies ne comprenaient guère. Mais Julie était déterminée, elle allait réussir dans tout et se démarquer.



* Votre avis sur le design ? : Magnifique =D
* Votre avis sur l'ambiance ? : Euuh ? Y a pas beaucoup de membres actifs, nan ? Siinan vous avez l'air sympas XD
* Votre avis sur l'intrigue ? : J'adoore c'est vraiment dans mon genre, ça m'intéressee, d'ailleurs c'est pour cela que j'me suis inscrite.
* Une suggestion aux administrateurs ? : Bah non, j'ai pas de suggestions, le forum est bien comme ça ( sauf le p'tit défaut que j'ai mentionne ^^ )
* Comment avez vous découvert le forum ? : Par Poudlard Interactif ( Chuis Ayne Welsh dessus, si ça intéresse quelqu'un =P )
* Personnalité sur l'avatar ? : Demii Lovato <33


Dernière édition par Julie Harper le Mar 22 Juil - 16:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julie Harper

avatar

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 26/03/2008

Feuille de personnage
Rang au sein du forum: Elève.

MessageSujet: Re: Julie Harper ~   Lun 21 Juil - 7:39

Voilà, après un temps fou, j'ai terminé ma fiche ! XD
Elle est assez longue, mais j'avais de l'inspi, donc même s'il est une heure du matin, chuis contente ( et pas fatiguée du tout >_> ). D'accord, STOP le racontage de vie, le reste est à vous, bonne lecture ! =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Julie Harper ~
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JULIE X caniche teckel de 13 ans (10) ADOPTEE
» Harper serait-il un pyromane amoureux, troublé sous un certain charme?
» Non! plus de Guerre ,monsieur Harper !
» Les dangers d'un gouvernement Harper majoritaire.
» Bruce Harper

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts Wiggenweld :: Hogwarts Wiggenweld :: Partie Administrative. :: ≈ Poudlard Express : Validation. ≈ :: Choixpeau : La répartition-
Sauter vers: