AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Please, Look At Me ! [ Melussine Cartland ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Camille Becket
Poufsouffle & Première Année
Poufsouffle & Première Année
avatar

Nombre de messages : 22
Particularité* : 1ère Année - Poufsouffle
Une chose à dire ?* : Inconsciente De Cette Triste Réalité !
Date d'inscription : 30/12/2007

Feuille de personnage
Rang au sein du forum: Elève.
MessageSujet: Please, Look At Me ! [ Melussine Cartland ]   Lun 31 Déc - 1:27

Poudlard. C'était donc ici, dans ce chateau, qu'elle passerait sept années qui allaient suivre celle-ci. Et bien, à première vue, c'était acceuillant même si elle avait eut un peu peur en montant dans le Poudlard Express. Après tout, elle découvrait un monde qu'elle ne connaissait que dans les livres, elle ne connaissait que quelques fils de sorciers, amis de ses parents ... elle était un peu Robinson Crusoe sur son île déserte. La jeune fille avait passé la journée de son arrivée seule, silencieuse même. Elle avait écouté le préfet de sa maison avec attention pour ne pas perdre une miette de ce qu'il disait. Il avait l'air si grand, si intelligent. C'était sur et certains : il deviendrait auror. Elle en mettait sa main à couper quoique non, une main c'est toujours utile tout de même. La jeune fille avait revêtu pour cette journée l'uniforme traditionnel des Poufsouffle. Biensûr les couleurs étaient moins caracteristiques que les autres maisons mais elle était fière de pouvoir dire qu'elle appartenait à une maison et surtout celle de Poufsouffle. Durant les vacances, elle avait un peu lu l'histoire de Poudlard et de ses fondateurs ; elle savait donc qui étaient chacun des fondateurs et maintenant elle ne jurerait que par Madame Poufsouffle. La jeune fille avait mis par dessus son uniforme un gilet gris en laine qui lui avait confectionné sa tante. Biensûr, elle n'avait rien de mignon avec ce gilet en laine qui lui gratait le cou mais il lui tenait chaud et puis, sa mère lui avait mis dans sa valise alors autant le mettre, l'user pour ne plus jamais le revoir dans sa valise. Camille venait tout juste de sortir des dortoirs des filles, elle venait de laver la boite de son crapaud ecoeurant mais qu'elle trouvait si mignon. C'est vrai quoi ?! Il était mignon. La jeune fille le prit entre ses mains un peu boudinées et descendit les escaliers qui la meneraient là où Poudlard vit ou plutôt semble vivre. Car Camille ne se rendait pas vraiment compte de ce qu'il se passait autour d'elle, à onze ans, on a jamais conscience de ce qu'il se passe autour de nous et de la gravité des choses. Sa mère avait été enthousiaste à l'idée d'emener sa fille à Poudlard mais elle avait eut un sentiment un peu de recul en croisant certains parents. A croire que les grandes personnes vivent dans un autre monde que le sien. D'ailleurs les pensées de la jeune fille n'avait rien à voir avec ce qu'il se passait en ce moment autour d'elle mais juste entre ses mains :

    { - Reste calme Patatrac. Oh non ! N'essaie pas de partir sinon ... }


Son crapaud se debattait entre ses mains. Il essayait de bondir alors qu'elle le tenait fermement. Il ne fallait pas qu'il parte, elle allait encore le perdre, et se faire gronder par ceux des années supérieures. Aujourd'hui, elle voulait passer inappercu et surtout pas croiser de grands comme elle les appelait. Ils l'intimidaient avec leurs grandes mains, leurs grands pieds et surtout leurs grands yeux ronds qui la regardent fixement. Camille s'arreta brusquement et baissa son regard sur son crapaud. Il semblait se calmer au fur et à mesure qu'elle lui caressait le dos. Le glissant dans sa poche, elle décida d'accelerer le pas pour rejoindre l'endroit qu'elle voulait retrouver. Elle croisait pas mal de personnes qui marchaient plus que vite, ils semblaient tous marcher grace à un detecteur d'eleves ... personne ne se foncait dessus. Ca, c'était de la magie. Camille quant à elle, devait eviter bien des personnes mais elle ne parvint tout de même pas à éviter le tapis qui se trouvait au sol et qui était mal mis... Elle se prit les pieds dedans et se retrouva sur le ventre. Son crapaud s'agitant dans sa poche ce qui la chatouillait plus qu'autre chose. Riant aux eclats, en ignorant le regard des autres, elle se redressa en otant la poussière inexistante de sur son uniforme.

    - Voilà que je me fais remarquer à peine arriver.


Dit-elle à elle même tout en se rendant compte qu'elle était tombée devant les pieds d'une jeune fille. Elle deduisait cela des chaussures vernies qui se trouvaient devant elle. Levant doucement la tête vers la jeune fille, elle eut un léger sourire qui diminua les secondes defilant sous son nez. Elle souffla sur une mèche de ses cheveux qui se trouvait sur son nez et reconnut enfin la personne qui se trouvait face à elle. Melussine Cartland. Ses parents étaient dejà venus de nombreuses fois chez elle, ils étaient amis avec les siens et elle avait donc déjà rencontré Mélussine sans pour autant lui parler. Il faut avouer que Camille était toujours mise de côté lorsqu'ils venaient pour cause de : " conversations d'adultes que tu ne peux pas comprendre et que tu ne dois pas entendre. " Alors que Melussine avait le droit de rester et d'écouter. La chance. C'est pourquoi, Camille l'avait enlacé en collant sa tête contre son épaule tout en se mettant sur la pointe des pieds.

    - Melussine. Je suis contente de te voir. Je ne connais personne ici. Tu sais, je viens d'entrer en première année alors personne ne me connait, personne ne me parle alors que toi, tu dois etre très connue, prefete en chef je suis sure, non ? En tout cas, moi je te vois bien dans ce rôle car tu es grande et puis maman dit toujours que les Serdaigle sont les plus intelligents et sensés de Poudlard. Hein tu es à Serdaigle ? Biensur que oui sinon tu ne porterais pas cet uniforme. Je suis si contente !


Camille avait dit cela d'un trait comme si sa vie en dependait. Elle n'avait pas laissé le temps à son interlocutrice de repondre et elle en était ravie. La jeune fille lui sourit, un vrai sourire d'ange. Elle était si enthousiaste à l'idée d'etre ici que c'en était surprenant lorsqu'on connaissait la réalité du monde des sorciers et tout ce qui s'y passait. Mais après tout, pouvait-on lui en vouloir ? ELle n'était qu'une enfant de onze ans qui ne voit pas les choses de la même manière que les adolescents et les gens un peu plus cultivés et au courant. Pardonnez là ! =D


Dernière édition par le Lun 31 Déc - 14:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélussine Cartland
Serdaigle & Sixième Année
Serdaigle & Sixième Année
avatar

Nombre de messages : 74
Particularité* : 6ème Année chez les Serdaigle.
Date d'inscription : 17/12/2007

Feuille de personnage
Rang au sein du forum: Elève.
MessageSujet: Re: Please, Look At Me ! [ Melussine Cartland ]   Lun 31 Déc - 2:55



* Mélussine tu es aussi bête qu'un Troll ! Stupide … Terriblement stupide ! *

Voila ce que Mélussine ne cessait de penser à son égard. Oh vous euh … Vous vous demandez probablement pourquoi n'est-ce pas ? Hmm .. Oui je vois. Laissez moi donc vous expliquez.


Comme souvent le samedi , la jeune Cartland profitait du week-end pour dormir un peu plus longtemps que d'ordinaire. Ainsi , c'est donc à 9h00 et non à 7h00 qu'elle daigna ouvrir les paupières ce matin là. Se redressant légèrement , la gamine jeta à un coup à son réveil puis s'étira quelque peu avant de bondir de son lit. Se dirigea vers la salle de bain , elle se lava et enfila ses vêtements , à savoir une jupe noir arrivant aux genoux , un chemisier blanc à grand col orné d'un nœud papillon plus qu'exubérant et par-dessus , un pull fin sans manche à carreaux colorés , le tout accompagné de ses magnifiques chaussures vernis qu'elle adorait. Jetant un coup d'œil au miroir , elle put remarquer que ses cheveux n'en faisaient qu'à leur tête aujourd'hui. Aucun doute , il fallait les attacher ! Soit … Mélussine quitta la salle d'eau en se dirigeant vers sa table de chevet. Elle se munis d'un crayon de bois et esquissa un chignon dont plus mèches bouclés s'échappèrent. Même coiffée à la va vite , Mélussine dégagée une certaine classe. Enfin … Après avoir passer une petite demi heure à se préparer , elle se dirigea dans la salle commune afin d'y travailler … ENCORE ! Oui mais que voulez vous , on ne peut pas prétendre à de bons résultats sans un minimum de travail.

S'installant à sa table habituelle dans le fond de la salle commune , Mélussine commença ses devoirs tandis que d'autre papotaient au coin du feu encore en pyjama. L'ambiance était bonne enfant chez les Serdaigle le week-end et personne n'était vraiment pressé de se rendre à la grande salle pour petit déjeuner. De toute façon , Mélussine se contentait elle parfaitement d'un fruit se trouvant dans la corbeille sur un des petits guéridons de la pièce. Après deux bonnes heures de travail cependant , la faim commençait à la gagner. C'est qu'il était tout de même 11h30 et il serait bientôt l'heure de manger. La jeune fille décida donc de ranger ses affaires et descendre au rez de chaussée. De toute façon le temps de descendre ces innombrables escaliers il serait au moins midi moins le quart. Sac à bandoulière sur l'épaule , Mélussine fit un petit détour vers sa chambre afin d'y prendre son manteau et son écharpe. Elle avait décider de flâner un peu dans le parc après le repas mais le temps était encore fait en ce mois de Septembre. Oh et ne vous méprenez pas , par flâner j'entendais dire relire un peu ces cours. Une fois arrivée dans sa chambre , elle fit glisser son écharpe or et bleu dans son sac et quitta les lieux en direction de la grande salle.

Une fois les quinze millions de marches descendues , Miss Cartland arriva dans la grande salle où se trouvait déjà de nombreux élèves. C'est qu'il était quand même midi moins dix et les estomacs se faisaient entendre. Mélussine pénétra dans la pièce et s'installa à la deuxième table en partant de la gauche aux côtés de ses camarades de maison. Quelques bonjours à ses voisins de table , quelques sourires à ceux étant un peu trop loin d'elle , la gamine se servis raisonnablement de purée et de cuisse de poulet ainsi que de quelques haricots verts. Mangeant doucement afin de ne pas se tâcher mais surtout pour ne pas passer pour une personne ne sachant se tenir à table , c'est une dizaine de minute plus tard que Mélussine termina son assiette. Entamant une brève conversation avec son voisin de table pour en mangeant son dessert , la jeune fille quitta la grande salle une bonne demi heure après y être entrée et se dirigea vers l'entrée du château.

Sortant de son sac son écharpe , Mélussine se rendit alors compte qu'elle avait totalement oublié de prendre son manteau. Stoppant net en plein milieu du hall , la jeune fille hésita quelques instant à sortir sans manteau mais un courant d'air froid l'en dissuada. Prenant son courage à deux mains , il ne lui restait plus qu'à remonter ces quinze millions de marches pour y prendre son manteau. Une seule pensée trottait dans sa tête : " Mélussine tu es aussi bête qu'un Troll ! Stupide … Terriblement stupide ! " … Voyons le bon côté des choses : elle perdrait aussi vite qu'elle venait de prendre les calories du repas qu'elle venait d'ingurgiter.

Traversant le couloir du première étage , regardant droit devant elle et ne prêtant aucunement attention aux gens passant à ses côtés , Mélussine eut cependant une mauvaise surprise. En effet , quelqu'un venait de tomber sur elle ou plus précisément devant elle. Jaugeant cette personne du regard , la jeune Cartland fut stupéfaite de constater que ce visage ne lui était pas totalement inconnus. Oh bien sur , ce n'est pas pour autant qu'un infime sourire c'était dessiner sur son visage non. A peine avait - elle reconnue la gamine , une dénommée Camille Becket , fille des amies de ses parents , Mélussine fut surprise de l'étreinte de cette dernière et ce à tel point qu'elle n'avait même pas repousser cette dernière. Camille commença alors un long monologue. Le visage de Mélussine n'exprimait en rien qu'elle était ravie de voir Camille au contraire , elle lui aurait bien fait payé de lui être debout dessus et de l'avoir enlacé de la sorte alors qu'elles ne se connaissaient même pas. Toujours son petit air hautain sur le visage , Mélussine put enfin prendre la parole.


- " Hmm … Tu es Catherine Becket si je ne m'abuse. Euh non … Camille c'est ça ?! "

Mélussine avait parler de sa voix habituellement douce mais qui n'exprimait pour autant aucune sympathie ni aucun énervement. Elle laissa le temps à la jeune fille de lui répondre avant de reprendre.

- " Désolée de te décevoir mais non , je ne suis ni préfète en chef , ni préfet tout court. Je n'ai pas de temps à perdre pour reprendre ces abrutis qui n'ont rien de mieux à faire que d'aller à l'encontre du règlement. Je peux constater que tu as été envoyée à Pouf Souffle. C'est une charmante maison. " finit - elle par dire accompagnée d'un mince sourire à peine perceptible.


Oui , PoufSouffle était une maison charmante mais sûrement moins que Serdaigle. Mélussine vouait presque un véritable culte à sa maison , persuadée que c'était la meilleure des quatre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://IreneMarieAgency.forumactif.com
Camille Becket
Poufsouffle & Première Année
Poufsouffle & Première Année
avatar

Nombre de messages : 22
Particularité* : 1ère Année - Poufsouffle
Une chose à dire ?* : Inconsciente De Cette Triste Réalité !
Date d'inscription : 30/12/2007

Feuille de personnage
Rang au sein du forum: Elève.
MessageSujet: Re: Please, Look At Me ! [ Melussine Cartland ]   Lun 31 Déc - 16:57

Mélussine était aux yeux de Camille une jeune femme respectable, charismatique, intelligente, belle. Bref, un modéle pour la petite fille qui n'avait pas de soeur et qui ne connaissait pas vraiment ses cousines. Elle aimerait bien pouvoir apprendre des tas de choses de Mélussine, apprendre comment lancer des sorts, apprendre les secrets de Poudlard. Bref, elle voulait qu'elle lui apprenne des tas de chose comme un maître et son disciple. Oh oui ! Ca, ca serait vraiment amusant, vous ne trouvez pas ? Dans tous les cas, cette considération immense pour la jeune Serdaigle expliquait la réaction et le comportement plus que démonstratif de Camille. Elle lui avait littéralement sautée dessus, entourée sa taille de ses bras un peu boudinés pour poser sa tete contre son épaule. On aurait dit un petit chaton se collant contre sa maman après avoir eut peur du grand méchant chien qui habitait chez les voisins. Elle était rassurée en voyant un visage qu'elle connaissait, elle était un peu plus à son aise. Il faut dire que tout le monde avait l'air si triste dans cet école, personne ne s'amusait, personne ne riait. Rien à voir avec ce qu'il se passait dans les histoires qu'elle lisait par le passé. Tout était si différent, c'était effrayant. Malgré le fait que Mélussine ne lui adresse aucun sourire, Camille commenca son monologue comme si de rien était. Après tout, Camille était tellement expressive qu'elle ne voyait pas quand elle génait ou derangeait les personnes autour d'elle. Une qualité aussi bien qu'un défaut aux yeux de certains. Elle avait son regard rivé sur le visage blanchatre de Mélussine, elle ecarquilla les yeux lorsque Mélussine prit la parole.

Comment pouvait-elle oublier son prénom. Un si jolie prénom. Camille Becket. C'était bien son prénom. Comme une enfant, elle hocha négativement de la tête lorsqu'elle la nomma Catherine. Elle n'avait jamais connu de personnes portant ce nom, alors Mélussine devait la confondre avec quelqu'un ou alors elle devait se moquer absolument de la gamine un peu trop turbulente. Elle afficha un large sourire, montrant toutes ses dents surtout ses dents de devant légèrement écartés qui lui donnaient un air de crapule de quatre ans. Elle acquiesca d'un signe de tête avant de lui dire d'un air exité.


    - C'est Camille. Camille Becket. Enfin c'est facile quand même à retenir et puis je ne comprend pas pourquoi tu confonds avec Catherine. Camille ... Catherine ... ca a peut-etre quelques lettres en commun mais ce n'est pas pareil du tout. Enfin oui c'est bien moi Camille Becket. Tes parents sont déjà venus chez moi : Ursula et George Becket. Maman est professeur d'histoire de la magie pour les enfants, Papa quant à lui vend des livres enfin c'est compliqué mais .... sinon ca va ?


Camille la regardait avec ce regard qui pétillait d'admiration. Elle haussa les épaules en froncant les sourcils en entendant les paroles de la jeune fille. Elle ne connaissait pas vraiment le role des prefets mais elle savait que c'était quand même important, un role plus qu'important que tout le monde voulait avoir. Camille le serait certainement lorsqu'elle serait en cinquieme année. Elle serait vraiment fière de montrer à ses parents qu'elle est devenue prefete. Mais elle ne savait pas qu'il fallait toujours reprendre ces abrutis qui allaient à l'encontre du reglement. Alors comme ca Mélussine preferait etre une élève normale. Oh c'était incroyable mais Camille était sure qu'elle avait un role important : peut-etre qu'elle jouait au Quidditch, qu'elle allait devenir ministre de la magie. Wahoo ! Mélussine était réellement une sorcière géniale. Vous aurez vite compris que la jeune fille s'invente un monde et le passé des personnes qu'elle rencontre à sa guise mais elle est si bein dans son monde.

    - Je ne savais pas du tout que c'était ca etre prefet. En tout cas je sais que c'est important car tout le monde les regarde avec admiration. En tout cas Mélussine je suis sure que tu serais une préfète géniale.


Elle avait dit cela avec un sourire sincère. C'est incroyable comment elle pouvait etre admirative de cette jeune fille qui était si froide et hautaine avec elle. Mais après tout, c'est toujours ainsi que ca se passe. Lorsqu'elle lui parla de la maison de Poufsouffle, le sourire de Camille s'élargit et ses joues rosirent légèrement. Elle était vraiment fière d'etre à Poufsouffle, c'était génial et la salle commune était magnifique. Les dortoirs ! La salle de bain ! Tout était magnifique, mille fois plus grand que chez elle en tout cas.

    - Oui Poufsouffle. Je suis fière, c'est vraiment une maison géniale. La maison des justes et des etres loyaux. Tout à fait moi. Mais maman a été à Serdaigle, elle doit etre un peu decue que je n'y sois pas mais dis moi, c'est vraiment genial Serdaigle ? Encore plus génial que Poufsouffle ? Parcequ'on a quand même une grande salle commune et puis des grands lits. J'aimerais bien etre à Serdaigle mais maman dit toujours que c'est la maison dans laquelle on se trouve qui fait ce qu'on deviendra par la suite. Si je la suis, je serais ministre de la Justice et j'enverrais tous ces criminels à Askaban. Ca serait vraiment génial de pouvoir ... mais au fait c'est toujours comme ca ici ? Enfin, dans les livres j'ai lu que Poudlard était toujours plein de vie mais maintenant c'est un peu ... nul ! J'ose pas le dire à maman ... car elle m'a dit de ne pas parler de ce qu'il se passait à Poudlard, juste de travailler et d'etre discrete.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélussine Cartland
Serdaigle & Sixième Année
Serdaigle & Sixième Année
avatar

Nombre de messages : 74
Particularité* : 6ème Année chez les Serdaigle.
Date d'inscription : 17/12/2007

Feuille de personnage
Rang au sein du forum: Elève.
MessageSujet: Re: Please, Look At Me ! [ Melussine Cartland ]   Lun 31 Déc - 17:52

Mélussine avait eu le malheur de se tromper sur le prénom de la gamine face à elle et voilà qu'elle avait le droit à tout un discours de la part de cette dernière. La jeune Cartland écouta la petite Camille déblatérer tout ce qu'elle avait à dire et fut surprise qu'elle ne lui raconte pas au passage l'étymologie de son prénom. En lui demandant si son prénom était bien Camille et non Catherine , elle s'attendait à un simple hochement de la tête et au mieux , un bref " oui " lui aurait suffit. Jamais oh grand jamais elle ne pensait entendre un tel débit de parole et de si long blablas. Enfin , c'était probablement ce qui rendait la gamine attachante aux yeux des autres. Mélussine connaissait bien les parents de Miss Becket , elle avait à de nombreuses reprises dîners chez eux en compagnie de ses parents , mais elle n'avait jamais vraiment prêté attention à leur fille qui bien souvent était envoyé dans une autre pièce pour laisser les grands entre eux. La jeune Cartland appréciait particulièrement les parents de Camille. Ursula était une personne très gentille et très belle. C'était d'ailleurs l'amie d'enfance de son père et elle soupçonnait qu'il y avait eu plus que de l'amitié entre eux dans le passé ou alors ils étaient vraiment très proche. Cependant , Mélussine aimait beaucoup converser avec George également. C'est qu'il vendait des livres et la jeune Cartland est une passionnée de lecture alors les discussions allaient bon train.

Bien que Camille pouvait être agaçante au premier coup d'œil , elle était toutefois assez touchante , comme la majorité des premiers années , bien qu'elle était assez différente des autres enfants. Malgré la situation plus que désastreuse chez les sorciers , elle gardait elle le sourire et arborait la joie de vivre. Mélussine enviait beaucoup son innocente et sa naïveté d'enfant. La jeune Cartland était elle si terre à terre et si rationnelle que s'en était presque affolant. Heureusement , elle savait aussi ne pas se prendre aux sérieux de temps à autre et s'amuser comme une vraie petite gamine , bien que cela soit difficile à croire lorsqu'on la voit. Bien que la jeune Cartland prétendait le contraire , il faut avouer qu'elle faisait assez attention à l'image qu'elle donnait aux autres. Elle ne voulait en aucun cas passer pour une petite sotte qui parle pour ne rien dire ou quelque chose dans ce genre. Mélussine aime donner d'elle l'image d'une jeune fille calme et posée , très sûre d'elle et très cultivée , ce qu'elle réussissait à faire parfaitement jusque maintenant.

Bien qu'assez agaçante , Camille semblait être une jeune fille très gentille. Je dois dire que Mélussine ne fut pas indifférente aux paroles de cette dernière lorsqu'elle lui déclara qu'elle aurait fait une préfète géniale. D'ailleurs , un sourire se dessina sur le visage de la jeune Cartland , amusée par les propos qu'elle tenait à l'égard des préfets mais aussi en guise de remerciement face à son compliment. Il faut l'avouer , Mélussine c'était déjà imaginée dans le rôle de préfète et à chaque fois elle en venait à la même conclusion : heureusement qu'elle ne l'était pas. Très à cheval sur le règlement , elle n'aurait rien laisser passer et se serait fait détester de tout Poudlard , c'était sur et certain. De toute façon , Mélussine n'était pas du genre à perdre son temps à faire des rondes dans le château pour vérifier que tout le monde est bien dans sa salle commune , cela lui aurait donné moins de temps pour travailler alors non merci , très peu pour elle.

Miss Cartland n'eut pas le temps de commenter les propos de Camille à propos du rôle des préfets que la gamine enchaînée déjà sur ses premières impression à PoufSouffle. En l'écoutant parlait , elle l'avait l'impression de s'entendre parler lors de sa première année. Mélussine avait été tellement fière d'être à Serdaigle qu'elle aurait pu le dire à toute les personnes qu'elle croisait sur son passage. Etre chez les Serdaigles signifiait pour elle qu'elle faisait partie des meilleurs de Poudlard. Elle n'enviait rien aux Serpentards qu'elles considéraient comme des imbéciles finis pour la plupart , et ne supportait l'arrogance et le défis des Gryffondors à l'égard des autres élèves qu'ils n'avaient pas dans leur bonne grâce voir même face aux professeurs. C'était incontestable , Mélussine ne se voyait nulle part ailleurs que chez les Serdaigles. Elle avait d'ailleurs suivit le même chemin que sa mère qui était chez les Serdaigles alors que son père fut lui chez les Serpentards.

Lorsque Camille eut finis de parler et poser ses nombreuses questions , Mélussine prit alors la peine de lui répondre avec à présent un peu plus de sympathie que précédemment , toujours avec sa voix très douce avec laquelle elle aurait put bercer un enfant en lui racontant une histoire.


- " Je ne pense pas que ta mère soit déçue au contraire , la maison des PoufSouffles est très bien. De nombreux élèves de cette maison avaient de très bon poste aux ministère et ailleurs dans le temps. - Mélussine marqua une brève pause avant de reprendre la parole. - Etant moi-même à Serdaigle , je ne serais probablement pas objective en te répondant. Il est normal que pour moi Serdaigle soit la maison que je considère comme la meilleure mais tu pourrais demander à un Serpentard ou un Gryffondor quelle maison est la meilleure , ils te répondraient certainement que c'est la leur. "

Mélussine ne commenta pas le fait que chez les Pouf Souffles , ils avaient une grande salle commune et de grands lits. Elle avait été amusé par cette remarque si innocente et préféra ne rien dire , n'affichant alors qu'un petit sourire amusée. Ce sourire , Miss Cartland le perdit bien assez vite , lorsque Camille lui demanda si c'était toujours comme cela à Poudlard , à savoir sans vie et sans âme.

-" Poudlard n'est plus ce qu'il était c'est vrai. Avant les élèves étaient heureux d'être ici , à tel point qu'il était rare de voir certains élèves repartir chez eux pendant les vacances. Poudlard était un lieu vraiment magique ou tout le monde se sentait chez lui. Maintenant … Les temps ont changé et tu ferais mieux de suivre les conseils de ta mère. Soit la plus discrète possible , essais d'être dans les bonnes grasses des professeurs et peut être ton année ne sera pas si médiocre que cela. " avait - elle finis de dire , un sourire peut convaincant sur le visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://IreneMarieAgency.forumactif.com
Camille Becket
Poufsouffle & Première Année
Poufsouffle & Première Année
avatar

Nombre de messages : 22
Particularité* : 1ère Année - Poufsouffle
Une chose à dire ?* : Inconsciente De Cette Triste Réalité !
Date d'inscription : 30/12/2007

Feuille de personnage
Rang au sein du forum: Elève.
MessageSujet: Re: Please, Look At Me ! [ Melussine Cartland ]   Lun 31 Déc - 19:17

Mais Camille fonctionnait toujours de la sorte, elle parlait toujours pour ne rien dire mais c'est ce qui faisait tout son charme voyons. Biensûr, personne ne faisait vraiment attention à la petite Camille quand il y avait du monde chez elle. Personne ne fait jamais attention aux gamins, on leur donne un bonbon, une peluche et on n'en entend plus parler de la soirée. Mais, ce n'est pas de sa faute si elle aimait les bonbons et les peluches surtout celles qui s'animent d'un coup de baguette magique. Les parents de Camille n'étaient pas aussi bavards qu'elle mais ils avaient également beaucoup de choses à raconter et quand les parents se rencontraient, ils se rappellaient leurs souvenirs d'enfance, ils se souvenaient des betises du passé mais également de la tranquillité qu'il y avait par le passé dans le monde magique mais cela Camille ne l'entendait jamais. Tout le monde voulait la laisser mener sa vei d'enfant de onze ans tranquillement.

Voilà qu'elle venait de conquérir le coeur de la jeune Serdaigle. Elle lui parlait avec plus de sympathie. C'était génial même si la jeune enfant n'y voyait pas de difference mais elle aurait été heureuse de savoir qu'elle touchait le coeur de cette fille si impressionante. C'était génial ! Elle adorait le fait de se sentir importante aux yeux des autres mais elle ne prennait jamais la peine de le savoir car elle avait toujuors des tas de choses à dire ou à raconter. Elle écouta alors avec une très grande attention les propos de sa nouvelle meilleure amie. ;) Elle acquiescait parfois d'un signe de tête tout en affichant ce gargantuesque sourire qui lui etirait les lèvres. La serdaigle la réconfortait en quelque sorte et cela rechauffait le coeur de notre amie Camille. Camille frappa dans ses mains comme si elle applaudissait quelqu'un.


    - Tu dois avoir raison alors. Mais bon c'est génial d'avoir enfin une maison ... enfin j'ai une maison hein mais je veux dire une maison à Poudlard. Je suis un peu comme les autres élèves : on est tous pareil. Donc Poufsouffle est une maison géniale, la meilleure peut-etre. D'accord ! Maman va etre contente de le savoir alors.


Poudlard avait changé ! Pourquoi ? Pourquoi ce n'était pas comme ca avant ? La jeune enfant fronca les sourcils car elle ne comprennait pas vraiment ce que cela voulait dire. La jeune fille la regarda et perdit peu à peu son sourire. Les élèves restaient même pendant les vacances ! Oh mais pourquoi ca avait changé ? Qu'est ce qui s'était passé ? Pourquoi tout le monde ne faisait pas comme avant. Se grattant le front d'un air perplexe, elle commenca à parler mais se tut, ouvrit la bouche, cherchant ses mots et reprit alors d'une seule traite.

    - Mais euh ... pourquoi ce n'est plus comme ca ? C'est le mechant monsieur aux cheveux noirs qui crient tout le temps qui est si méchant ? Euh ... Rogue je crois que c'est lui dont on parle tout le monde. Mais moi je pensais que ... Oui, je suivrais les conseils de maman mais je veux quand même connaitre Poudlard comme avant. Je suis certaine que ca peut, ca va changer et tout va redevenir comme avant ! Hein, tu t'en doutes aussi Mélussine ? Les sorciers sont tellement forts qu'ils reparent toujours les erreurs du passé ! Papa dit souvent ca mais maman n'est pas toujours d'accord. Dis dis dis ... tu sais quand est ce qu'aura lieu le premier match de Quidditch ? Il parait que c'est génial ! Tu fais partie de l'équipe de Serdaigle ?!


Camille repartait dans une logorrhée de paroles que personne ne comprennait. Car il fallait d'abord trouver le sens de ses paroles puis pourquoi elle était venue à change si subitement de conversations. Enfin bref, elle était toujours aussi enthousiaste à l'idée de pouvoir vivre à Poudlard, d'apprendre des tas de choses même si tout le monde y compris Mélussine semblait tristes. Camille était là,et elle allait changer les choses pour leur rendre tous le sourire. Elle ferma plus longtemps les yeux et un nouveau sourire adorable se lut sur ses lèvres rougies
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélussine Cartland
Serdaigle & Sixième Année
Serdaigle & Sixième Année
avatar

Nombre de messages : 74
Particularité* : 6ème Année chez les Serdaigle.
Date d'inscription : 17/12/2007

Feuille de personnage
Rang au sein du forum: Elève.
MessageSujet: Re: Please, Look At Me ! [ Melussine Cartland ]   Ven 4 Jan - 0:40

Mélussine écoutait la jeune fille qui ne cessait de parler. Autant cette dernière pouvait être touchante et attachante lorsqu'elle le voulait , autant en une fraction de seconde elle pouvait redevenir la jeune fille insupportable qui jacassait pour rien. Enfin il faut l'avouer , si Mélussine ne se donnait pas tout ce mal à être si hautaine et froide à l'égard des autres , elle aurait sûrement trouvé la remarque de Camille à propos du fait qu'elle a une maison très drôle.

Alors que la jeune Becket continuait de blablater ,encore et toujours , l'attention de Mélussine fut capter par un autre élève qui venait de la bousculer légèrement sans même prendre la peine de s'excuser. Il s'agissait d'un Serpentard qui à première vu était beaucoup plus jeune qu'elle sans pour autant être en première année. Le regard de la gamine devenait de plus en plus sombre , prête à bondir sur ce gamin qui manquait de politesse. Coupant Camille sans même y prêter la moindre attention , Mélussine prit la parole d'une voix toujours aussi douce mais ou on sentait un certain énervement.


" Non mais on ne t'as jamais appris à dire pardon lorsque tu bousculais quelqu'un ? "

Le jeune garçon se retourna en afficha un sourire narquois et arrogant , Mélussine ne préféra pas perdre son temps avec des petits prétentieux dans son genre qui se croyait à présent tout permis vous prétexte que vous savez qui était maintenant au pouvoir.

" Je ne vois pas pourquoi je m'excuserais , tu n'es qu'une simple Serdaigle et tu ne mérite pas mon attention. " avait - il répondu à l'égard de la jeune Cartland.

Mélussine ne put s'empêcher d'afficher un sourire amusé face à la stupidité des propos du Serpentard et se donna la peine de lui répondre avec un large sourire dessiné sur le visage.


" Oui , et toi avec le QI aussi élevé que celui d'un troll , tu fais vraiment honneur à ta maison. "

Probablement vexé , le jeune garçon fit volte face et continua son chemin sans plus un mot. Mélussine reporta alors son attention vers Camille qui avait le regard fixé sur elle. Reprenant son calme , la jeune Cartland prit la parole à l'attention de Miss Becket avec beaucoup plus de sympathie qu'elle en avait eu à l'égard du Serpentard.

" Rhmm … Excuse moi tu disais ? Ah oui … Poudlard ! "

Mélussine avait cessé d'écouter Camille au moment où elle disait qu'elle était certaine que … Que quoi , aucune idée , mais Mélussine avait comme l'impression que le plus important avait été dit.

" Ce méchant monsieur au cheveux noir et qui crient tout le temps comme tu dis , c'est enfant le professeur Rogue … Le directeur Rogue même ! Si je peux te donner un conseil , ne parle pas en mal de cet homme. Les murs ont des oreilles ici et en ces temps bien sombre , il ne faut mieux se mettre les gens important sur son dos. Tes parents pensent sûrement te préserver en ne te racontant pas la situation actuel dans le monde sorcier mais je pense qu'ils ont tord. Tu ne tiendras pas longtemps à Poudlard avec tes illusions. Pour te répondre , ce n'est pas à cause du professeur Rogue que Poudlard est comme ça , juste à cause de la prise de pouvoir de … de Tu Dois Savoir Qui. Les partisans de ce dernier sont à présent à tête du Ministère et de Poudlard , voila pourquoi ce lieux et à présent sans âme et … Je ne pense pas qu'il redeviendra comme avant , a moins d'un miracle. "

On pouvait sentir dans la voix de Mélussine un sentiment de nostalgie. Elle ne pouvait s'empêcher de penser à Poudlard du temps où Dumbledore était le directeur de cette école. C'était différent … Si différent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://IreneMarieAgency.forumactif.com
Camille Becket
Poufsouffle & Première Année
Poufsouffle & Première Année
avatar

Nombre de messages : 22
Particularité* : 1ère Année - Poufsouffle
Une chose à dire ?* : Inconsciente De Cette Triste Réalité !
Date d'inscription : 30/12/2007

Feuille de personnage
Rang au sein du forum: Elève.
MessageSujet: Re: Please, Look At Me ! [ Melussine Cartland ]   Sam 5 Jan - 3:20

Camille Becket ne put s’empêcher de regarder la jeune Mélussine avec un regard émerveillé. C’est qu’elle était tout de même charismatique surtout lorsqu’elle s’énervait. Camille avait confiance aux autres mais elle était surprise de voir comment la jeune élève avait réagie de manière impulsive et vindicative. Elle n’avait même pas écouté les paroles de Camille et s’était tout de même suite retournée pour faire face à cet élève de Serpentard qui l’avait bousculé sans lui dire pardon. Camille regarda la scène telle une spectatrice, à vrai dire, elle ne savait pas vraiment quoi dire, ni même quoi faire. Camille se contenta alors de glisser ses mains dans ses poches et de caresser son crapaud qui se trouvait dans celle-ci depuis le début. Elle leva les yeux au plafond, regarda la décoration, les tableaux, les sculptures, les armures qui étaient présentes dans le couloir et qui lui donnaient un air médiéval presque effrayant. Tous ces regards rivés vers elle lui faisaient tout de même un peu peur mais apparement tous les autres élèves s’en moquaient royalement et ne semblaient pas y prêter attention. Alors, elle fit comme eux et reposa son regard sur son amie, sa meilleure amie. Camille plissa les yeux lorsque le petit bonhomme s’en alla en boudant pour ainsi dire, elle essayait de paraître effrayante, menaçante mais c’était plutôt difficile avec sa petite bouille d’onze ans, totalement craquante.

    - Dis donc Mélussine, tu es plutôt … Wahoo ! Comment tu l’as remis à sa place ?! Tu es vraiment … trop forte.


Camille avait dit cela en la regardant comme une petite sœur regarde sa grande sœur en ayant le regard qui pétille d’émerveillement. La jeune fille la trouvait réellement impressionnante et ne parvenait toujours pas à croire qu’elle était son amie, enfin elle était en train de lui parler et puis elle semblait l’apprécier. Camille lui adressa un sourire et écouta alors ces paroles avec attention comme s’il s’agissait de sa mère en train de lui expliquer les règles de la maison Elle fronçait parfois les sourcils lorsque celle-ci se mettait à parler de Vous-Savez-Qui ou alors lorsqu’elle parlait du fait qu’ils dirigeaient le ministère de la magie et Poudlard. Camille ne connaissait pas tout cela, elle avait été élevée à la Moldu et ne connaissait pas toutes les institutions du monde de la magie.Elle arqua un sourcil lorsqu’elle lui dit qu’il ne fallait pas trop parler parceque les murs avaient des oreilles et que l’on pouvait l’entendre. Camille en avait peur et regarda alors autour d’elle pour vérifier que personne ne l’écoutait ni la regardait.

    – Mais ça existe les miracles Mélussine. Je t’assure que c’est possible, tout va redevenir comme avant. J’en suis certaine !


{{ Panne d'inspi mais tu m'as fais un dialogue avec un autre alors j'ai pas put extrapoler ! Mesquine ! ^^ }}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélussine Cartland
Serdaigle & Sixième Année
Serdaigle & Sixième Année
avatar

Nombre de messages : 74
Particularité* : 6ème Année chez les Serdaigle.
Date d'inscription : 17/12/2007

Feuille de personnage
Rang au sein du forum: Elève.
MessageSujet: Re: Please, Look At Me ! [ Melussine Cartland ]   Dim 6 Jan - 16:19



[ J'ai fais un dialogue avec un autre parce que j'étais moi-même en panne d'inspi' , et je dois avouer que je lui suis encore moins aujourd'hui … Désolée ma naine d'amur ! ^^ ]



Mélussine n'était pas du tout une personne impulsive , elle savait garder son sang froid et ce , même quand quelqu'un cherchait à l'énerver … Et par quelqu'un , je pense bien sur à ces Serpentard qui ne pense qu'à faire tourner en bourrique tout ceux n'étant pas digne de leur soit disant noble maison. Heureusement , ils n'étaient pas tous comme cela , du moins pas avec elle. Il est vrai que Mélussine connaissait un Serpentard particulièrement sympathique. Oh ce n'était pas son grand amis ou quoi que ce soit d'autre non , juste une brève connaissance qu'elle aidait parfois en divination et qui était maintenant dans sa classe depuis six longues années. Douglas O'Reilly. Mélussine soupçonnait même qu'il faisait battre le cœur de son amie Izabella , tant elle se donnait du mal à le détester et à rester indifférente à ses remarques. Enfin , quoiqu'il en soit , non , Mélussine n'était pas impulsive seulement voyez vous , elle s'avère être très à cheval sur la politesse … Quand cela l'arrange je l'admet. Vous connaissez ce proverbe : Ne faites pas aux autres ce que vous ne voulez pas qu'on vous fasse. Il collait atrocement bien à la jeune Cartland. Oui , Mélussine était le genre de fille à marcher droit devant elle , la tête haute et à ne surtout pas se pousser même légèrement quand quelqu'un se trouvait sur son passage. Lorsqu'il lui arrivait de bousculer une personne , jamais ô grand jamais elle ne s'excusait. Seulement , lorsque cela lui arrivait , là oui , elle se montrait à cheval sur la politesse. Que voulez vous , personne n'est parfait et derrière ses airs de jeune fille très sage se cache à ses heures perdues une véritable petite peste.

Le petit mioche partis , Mélussine avait reporté son attention sur Camille dont sa remarque l'avait assez amusée sans pour autant afficher un quelconque sourire sur son visage. Il était vraiment trop facile d'impressionner un gamin de 11 ans , gamin qui ici était en l'occurrence une gamine. Tellement facile que les flatteries de ces derniers n'étaient pas forcément justifié. Mais bon , Mélussine a été jeune et elle aussi a été , à de mainte reprises , époustoufler par la répartie de ses camarades plus âgés de Serdaigle qui en fait n'avait rien d'extraordinaire. La jeune fille se demanda en l'espace de quelques secondes si la petite Becket grandirait un jour. Oh sur le plan physique , nous en sommes tous certains mais elle se montrait particulière naïve pour son âge et Mélussine espérait bien que Camille réussirait à devenir plus mature et terre à terre un jour.

La remarque de la petite PoufSouffle justifia encore plus les inquiétudes de la jeune Cartland. Pour croire au miracle et être persuadée que tout redeviendrais comme avant , oh oui il fallait être naïve. Tout le monde espérait à des temps meilleurs chez les sorciers , mais avec Dumbledore enfouit sous une tombe , avec le plus grand sorcier de tous les temps à présent mort , cela serait difficile. Mais bon , il n'est pas interdit de rêver après tout et Mélussine voulait laisser ce droit à Camille.


- " Oui tu as peut être Camille … "

Un mince sourire peu convaincant sur le visage , c'est tout ce que Mélussine avait réussis à faire de mieux , pas du tout mais alors pas du coup convaincue par ce qu'elle venait de dire à la jeune Becket.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://IreneMarieAgency.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Please, Look At Me ! [ Melussine Cartland ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Please, Look At Me ! [ Melussine Cartland ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JONATHAN CARTLAND (western)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts Wiggenweld :: Premier Etage :: Couloir du Premier Etage-
Sauter vers: